Les églises

16. L’église du château

Avec le Château de la Favorite, l’église du château de Rastatt fait partie des exemples de construction les plus significatifs de la margravine Sibylla Augusta (1675 – 1733). L’église du château a été érigée entre 1719 et 1723 en qualité d’église de la cour et baptisée sous le nom de « La Sainte Croix ». La construction est le fait de l’architecte de la cour Johann Michael Ludwig Rohrer. Par l’unité du bâtiment, les décorations murales conservées et les objets de culte, l’église du château représente un témoignage significatif de la piété à l’époque du baroque. Elle fait partie d’un cycle de « Lieux saints » que la margravine a fait construire à Rastatt et à Favorite entre 1717 et 1723. Dans l’église du château, on trouve également le tombeau de la margravine. La pierre tombale de Sibylla Augusta porte l’épitaphe choisie par elle-même : «BETTET / FÜR / DIE / GROSE / SÜNDERIN / AUGUSTA / MDCCXXXIII» (PRIEZ / POUR / LA /GRANDE/ PECHERESSE / AUGUSTA / MDCCXXXIII).

Depuis l’extinction de la maison de Baden-Baden en 1771, l’église servait comme «église de lycée» à l’école des piaristes, le futur lycée.
Après une longue période de fermeture au cours de laquelle d’importants travaux d’assainissement et de restauration ont eu lieu, l’église du château peut à nouveau être admirée dans le cadre de visites guidées

Les enfants découvrent Rastatt:

«De toute beauté et en aucun cas moins belle que les pièces du château» c’est à cela que devait ressembler l’église du château de la margravine. C’était son désir avant le début de la construction en février 1720. Ce jour-là avec une procession de reliques, on a transféré dans la chapelle du château les restes de défunts particulièrement honorés religieusement. Les gens qui participaient à la procession devaient se positionner de telle manière que, vue du balcon du château, la foule forme une croix. Beaucoup de milliers de croyants y ont assisté.

Ludwig, la petite souris, Siri, la souris du château et Matteo, la crécerelle ont alors pu éviter au chambellan du château une situation grave. Le margrave avait promis une église à ses sujets. La margravine a réalisé le souhait de défunt époux, mais d’une manière quelque peu différente. D’une église dans la ville, on est passé à une église dans le château.

Retour à l’aperçu