Les églises

22. La chapelle d’Einsiedeln

La margravine Sibylla Augusta avait effectué plusieurs pèlerinages à Einsiedeln dans le Canton Suisse de Schwyz et en 1709, dans son parc du château de Schlackenwerth, elle a fait construire une reconstitution de la chapelle sainte d’Einsiedeln. En 1715, elle a dédié une chapelle identique pour Rastatt, vraisemblablement comme remerciement pour la paix de Rastatt conclue une année auparavant.

Les enfants découvrent Rastatt:

La margravine a rapporté d’un voyage à Einsiedeln en Suisse, une statue sacrée de la Mère de Dieu. Celle-ci a été installée dans la chapelle. De nombreux croyants y ont prié pour eux-mêmes, pour leurs enfants, pour leurs parents et pour leurs proches. Au-dessus du petit autel, on voit la Mère de Dieu et l’Enfant Jésus avec des visages noirs. Les madones peintes en noir sont honorées par une grande partie des croyants comme étant particulièrement miraculeuses. Sur beaucoup de tableaux à l’intérieur de la chapelle, on peut lire que les gens adressent leurs remerciements parce que la Mère de Dieu leur a apporté une aide.

C’est lors d’un voyage vers Einsiedeln que le prince héritier Louis Georges, alors âgé de 7 ans, a commencé à parler alors qu’il était muet jusque-là. La paix de Rastatt et l’acquisition du langage par le prince héritier constituaient certainement les raisons ayant entraîné la construction de la Chapelle d’Einsiedeln.

Retour à l’aperçu