Les portes historiques

23. La porte de Karlsruhe

L’une des deux portes principales dans le sens Nord-Sud de l’ancienne place forte de Rastatt (1842 – 1890). Avec des créneaux et des petites tours décorées en style néogothique. A quelques mètres de distance, se trouve l’entrée vers les casemates du «Bastion 27». Un ancien ouvrage doté de meurtrières pour le tir et par lesquelles on pouvait surveiller le fossé des fortifications. Conjointement avec la porte de Kehl située à la sortie Sud, la porte de Karlsruhe fait partie des deux portes de la fortification encore existantes. Le trajet aller et retour prolonge la durée du parcours historique d’environ 15 minutes.

Les enfants découvrent Rastatt:

A l’époque des fortifications, Rastatt était une ville comportant cinq portes, à savoir deux portes principales et trois portes annexes. Aux portes gardées de la ville, était effectué un contrôle des personnes et des marchandises destinées à se rendre dans la ville ou à la traverser. En ce qui concerne les marchandises, on prélevait des taxes ou des droits de passage en guise de péage d’entrée. Les portes de la ville étaient fermées la nuit. Quiconque arrivait après la fermeture des portes devait attendre devant celles-ci jusqu’au lendemain matin. Les visiteurs importants pouvaient être admis en passant par une porte latérale.

Les jours de marché la circulation était particulièrement dense. De nombreux paysans voulaient vendre leurs légumes, leurs céréales et leurs fruits. Ils arrivaient au marché avec leur moyen de transport très tôt le matin. Les commerçants avec d’autres marchandises n’étaient admis au marché que s’ils voulaient vendre des produits qui n’existaient pas encore sur le marché. De cette manière, on cherchait à protéger les commerçants de Rastatt de toute concurrence.

Retour à l’aperçu