Les fontaines

7. La fontaine de Saint Jean Népomucène

Un puits à main déjà existant a été transformé en 1727/28, en une fontaine représentative à pompe, avec la statue de Saint Jean Népomucène. Le système de pompage a été réalisé par l’architecte de Rastatt, Johann Peter Ernst Rohrer, le levier de la pompe commandé à une fonderie de cloches strasbourgeoise.

Saint Jean Népomucène était principalement honoré en Bohème, la patrie de la margravine Sibylla Augusta, en qualité de saint patron du secret de la confession, des mourants, des bateliers et des mariniers. En 1893, la fontaine a été entièrement restaurée et c’est à cette époque que la grille artistique en fer forgé a été installée.

Les enfants découvrent Rastatt:

A l’époque du baroque, on ne connaissait pas encore les voitures et les vélos. Il n’y avait pas de courant électrique et de conduites d’eau dans les maisons. Lorsque l’on voulait envoyer une lettre, un messager apportait cette lettre à pied jusqu’au destinataire. Les habitants du centre-ville s’approvisionnaient en eau potable à la fontaine de Jean comme l’appelaient les habitants de Rastatt. Tout autour de la fontaine, se tenait le marché hebdomadaire. Il constituait pour Ludwig, la petite souris de la ville, le meilleur endroit pour faire des provisions de céréales, de fruits et de légumes. Toutefois, à cette époque on ne connaissait pas encore les pâtes et les pommes de terre.

Si vous vous rendez à la grille en fer forgé artistiquement de la fontaine de Saint Jean Népomucène, vous pourrez encore reconnaître la margelle de la fontaine au-dessus du puits. Le seul édifice qui sous le margrave Louis Georges était approvisionné en eau à Rastatt était le château.

Retour à l’aperçu